Les talents de VideoSciences se réunissent et font leur show

Les talents de VideoSciences se réunissent et font leur show

Lorsque l'on se baladait dans les allées de la convention NeoCast les 23 et 24 avril derniers à Strasbourg, il était difficile de passer à côté du stand VideoSciences. Ils étaient environ une quinzaine à se partager l'espace, tous motivés à échanger avec les visiteurs sur leurs domaines respectifs.

VideoSciences, de 1 à plus de 70 contributeurs

L'initiative VideoSciences a démarré il y a trois ans, lancée par Pierre Kerner, maître de conférences en biologie évolutive du développement et bloggeur, se décrivant lui même comme "pseudo vidéaste". Pourtant c'est bien de lui qu'a démarré ce projet qui avait pour objectif de regrouper les auteurs de vidéos scientifiques françaises sur une plate-forme commune, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a réussi son pari. Deux ans que le site est en ligne, et plus de 70 vidéastes ont déjà rejoint l'aventure VideoSciences.

Parmis les contributeurs les plus connus, on note par exemple Bruce Benamran qui a amassé plus de 700 000 fans de sciences sur sa chaîne E-penser ou encore le Dr Nozman qui décrypte le vrai du faux sur sa chaine qui compte plus de 800 000 abonnés.

Le collectif a deux objectifs, rassembler les vidéastes pour favoriser l'entraide et les collaborations mais également faire découvrir tout ces talents au public. Et c'est sous le signe de la collaboration que se sont organisées les interventions de VideoSciences à la NeoCast.

Les sciences font leur show

Une partie des contributeurs ont eu l'occasion de partager leurs connaissances avec leur public et autres curieux lors de la convention de vidéastes NeoCast qui a eu lieu récemment à Strasbourg. Un énorme stand proposait diverses activités tout au long du weekend. Parmi les YouTubers du collectif étaient par exemple présent les animateurs des chaînes Xil'cast, Lab³, Biologie Tout Compris, La Minute Scientifique ou encore Matière Grise. Ils ont entre quelques centaines et plusieurs milliers d'abonnés sur leurs émissions Web, mais leurs conférences et autres expériences ont attiré beaucoup de monde. D'autres membres de VideoSciences (Dr Nozman, Axolot et Dirty Biology) avaient quand à eux leur stand de dédicaces dédié sur le salon.

C'est un autre invité de marque qui s'est joint à eux le samedi : Fred Courant, symbole de la vulgarisation scientifique grand public en France grâce à ses nombreuses années passées dans l'émission télévisée "C'est pas sorcier". Il fait aujourd'hui partie de l'Esprit Sorcier, la version 2.0 qui garde l'esprit de l'émission mais adaptée à son époque. C'est tous ensemble qu'ils ont animé samedi un atelier devant une cinquantaine de personnes pour répondre à des questions concernant la vulgarisation de la science sur Internet.

Le dimanche c'est devant plusieurs centaines de personnes sur la grande scène du Zénith de Strasbourg que les vidéastes ont pu faire découvrir chacun leur tour leur travail. Ayant été filmée, elle sera certainement disponible d’ici quelques semaines sur le site de la NeoCast.

Pour attirer les visiteurs, plusieurs expériences étaient proposées comme jouer de la musique avec des bananes et des artichauts, ou encore découvrir insectes et autres fossiles. On pouvait également donner des coups de marteau sur un fluide non-newtonien, un type de liquide qui devient solide dès qu'une force importante y est appliquée.

Fred Courant lors de la table ronde VideoSciences à la NeoCast

A chaque science son public

Parmis les questions posées lors d'une activité de la NeoCast, il y a eu celle du public d'une chaîne de vulgarisation scientifique. Au-delà du nombre incalculable du nombre de facteurs à prendre en compte dans le développement d'une chaîne YouTube, on note quand même quelques tendances.

D'après quelques invités, les sciences physiques attireraient par exemple un public masculin alors que les sciences sociales attireraient un public plus féminin. Mais la encore, difficile de trouver de vraies données, et d'un vidéaste à l'autre les chiffres peuvent être bien différents. Mais tout le monde s'accorde à dire que certaines sciences sont plus sexy que d'autres sur Internet. Ainsi, les sciences physiques et la biologie sont par exemple beaucoup représentées, alors que les maths ou encore la géologie peinent à s'imposer.

Beaucoup de sujets sont abordés par les 70 vidéastes de la chaîne. La zoologie et la paléontologie sont à retrouver sur Motorsport Gigantoraptor, on retrouve la Tronche en Biais pour la zététique, aux mathématiques se sont par exemple attaqués Science4All et Mickaël Launay. Tous les contributeurs peuvent être trouvés sur le site de VideoSciences.

Un microscope parmis les activités proposées sur le stand de VideoSciences à la NeoCast

Les vidéos ne sont pas juste là pour être consommées, elles sont là pour créer une histoire, partager un moment. Fred Courant le soulignait lors de la table ronde, à l’époque de son émission TV, il lui fallait attendre bien longtemps pour savoir ce que le public pensait de son travail. La prochaine fois que vous appréciez le contenu d’un vidéaste, n’hésitez pas à le lui faire savoir, et n’hésitez pas non plus à le corriger ou à ajouter des compléments en commentaire si vous pensez que c’est nécessaire.

Merci à Desmu pour la relecture